www.laviecatholique.com Rodrigues

Fête du Printemps

Sous le signe du dragon

Le Nouvel An chinois a été célébré avec ferveur le 23 janvier dernier par des messes d’action de grâce à l’église St-Cœur-de-Marie et celle de St-Barnabas, Port-Mathurin. Notre reportage.

L’église de Port-Mathurin était tout de rouge vêtue. Dans son introduction, Priska Limock a soutenu que les résolutions sont prises, les engagements respectés, malgré les difficultés de la vie. Et d’exhorter : « Prions le Seigneur pour qu’Il soit notre ami, notre conseiller et confident. Qu’Il nous accompagne tout au long de 2012. L‘année du dragon symbolise le succès et le bonheur. »

Commentant l’Évangile, le père Alex Perrine a dit qu’il y a « boukou defi pou releve dan sa period elektoral-la ». Et pour lui, la mondialisation a ses bons comme mauvais côtés. « Li rapros bann zom e ousi li amenn boukou linflians. » Parlant des défis économiques, le prédicateur a insisté pour que les Rodriguais soient habités par des signes d’espérance. « La foi nous aide à franchir les obstacles. »

Avant de poursuivre : « Anou reaprann viv lasarite, solidarite, la zistis e partaz. Jésus dit : ‘Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres.’ Rodrig otonom bizin dibout lor so de lipie. Ne vivons pas dans la nostalgie du passé. Tirons les leçons en nous armant à mieux vivre le présent pour bâtir l’avenir. » Et d’attirer l’attention sur des contre-valeurs telles que la corruption qui gangrène la société.

Revenant sur le plan économique, le prêtre a confié : « Komers pe sap dan lamin bann rodrige. Soyons vigilants et discernons pouki nou lavenir pa sap depi nou lamin. Soyons des témoins de l’amour. Cet amour qui puise son sens dans la famille, le travail et la société. »

Et le prêtre a entonné un des ses cantiques, Alim dife lamour, en communion avec l’assemblée. À l’offertoire, outre le pain et levain, la communauté chinoise a apporté des gâteaux, un bouquet, un laptop, un bol de riz…

En action de grâce, Anneline Fongkye a remercié le Seigneur pour la réussite dans les familles, le pays et la fraternité régnant au sein de la communauté chinoise. Ahkune Lamvohee a, lui, rendu hommage aux ancêtres : « Nous Te prions Seigneur pour tous ceux que nous aimons, qui nous ont quittés mais sont toujours là avec nous. Car ceux que nous aimons ne nous quittent jamais. »

À la sortie de la messe, des pétards ont été allumés. Les fidèles ont ensuite été reçus au Chun San Hall pour un verre de l’amitié. Soulignons que ce samedi, un groupe de sino-mauriciens de passage dans l’île animera la messe de 17 heures à l’église de Port-Mathurin. Kung shee fat choy !

Jean-Gérard Gaspard

Banques populaires

Lancement de l’« Edwin de Robillard Foundation »

Les trois Credit Unions (CU) de l’île sont gâtées. En effet, depuis le 27 novembre dernier, la Fondation Edwin-de-Robillard, du nom du père fondateur des banques populaires à Maurice et les Junior Savings Boxes (JSB), ont été lancés à La Ferme en présence de nombreux épargnants de ces organismes.

Pour ce lancement, les deux enfants d’Edwin de Robillard, Maurice et Françoise, ont fait le déplacement dans l’île. Bloody Spéville est, lui, revenu sur l’institution de ces organismes financiers dans l’île en 1970. Rendant hommage à Edwin de Robillard, il a rappelé que c’est père Robert Fleurot qui a introduit le concept de banque populaire chez nous en 1975 avec des pionniers locaux.

Bruno Dorasami, président du MACOSCLE, a affirmé que les CU sont des institutions incontournables dans la vie économique de l’île. Selon lui, Rodrigues a fait un bond en avant concernant l’adhésion des gens à ces institutions qu’il faut protéger de génération en génération. Il déplore que ces organismes financiers payent la taxe au gouvernement.

Le président de la Fondation, Maurice de Robillard est lui d’avis que le lancement de cet organisme de même que les JSB pour les enfants sont un tournant dans l’histoire des CU. Et de déclarer : « Mon père, un travailleur du port, n’est jamais venu à Rodrigues. Li fier seki Rodrig inn resi avek so kalite lidersip otour Credit Union. »

Pour le Chef commissaire, Gaëtan Jabeemissar, cette fondation marque une étape dans l’histoire des Credit Unions ici, avec ces deux projets.

Les générations futures doivent s’armer pour que ces institutions soient viables. Pour lui, avec la carte de crédit, il est difficile d’économiser, d’où l’importance de favoriser l’esprit d’épargne. Concernant le paiement des taxes, il a réitéré ses vœux de faire entendre la voix des épargnants auprès des autorités compétentes. Pour finir, des livrets sur la vie d’Edwin de Robillard ont été remis aux personnalités présentes, et les JSB ont été offertes aux enfants.

J-G.G

Élections régionales

Après le cyclone, la politique

Le cyclone Ethel a frappé, le cyclone Ethel est passé. Entretemps, la commission électorale (CE) préparait les procédures pour le dépôt des candidatures dans les six régions électorales de l’île. Les sympathisants des trois partis politiques ont accompagné leurs candidats à travers des défilés. Le point…

Et c’est avec fair-play que les adversaires politiques se sont croisés lors desdits défilés. Il y a 44 candidats, soit 12 de l’OPR, 12 du MR, 12 du FPR et 8 du MIR, pour briguer les suffrages directs. Sans oublier 24 sur la liste proportionnelle.

Pas de candidat indépendant. Le retrait des candidatures a été fixé à mardi dernier. Les partis ont aussi soumis leur party list en ordre prioritaire.

Pour ces élections, l’électeur choisira deux candidats directs comme à l’accoutumée. Sur la deuxième feuille du bulletin, il cochera une croix sur la party list.

Laquelle désignera les six élus à la proportionnelle selon le pourcentage de votes recueilli par chaque parti. Deux rassemblements sont au programme ce dimanche : l’OPR à Malabar et le MR à Mourouk.

Le FPR, lui, tient un meeting à Rivière-Coco. Au moment où nous bouclions le journal, le MIR n’avait pas arrêté sa liste proportionnelle. Ce parti a expédié une lettre de protestation à la CE concernant le déroulement du dépôt des candidatures juste après le passage d’Ethel, soutient son président, Stevenson Collet lors d’une rencontre avec la presse lundi dernier.

J-G.G

La liste proportionnelle en ordre prioritaire

FPR :
Johnson Roussety, Joseph Allan Lad, Émilien, Joseph Rujobert François, Simla Grandcourt, Marie-Jeanette Abdool, Wallis Young Yan Yin.

MR :
Lordana-Chan Meunier, Franceau Aubret Grandcourt, Antonio Leong Lone, Joseph-Laval Guillaume, Louis-Rosaire Perrine, Jacques-Hubert Tolbize.

OPR :
Jean Stephen Swee, Arizona Édouard, Marie Dieu Stelliania Perrine, Paul Valéry Perrine, Anthony Dany Ah-kang, Joseph Christian Félicité.

Les candidats :

N° 1 (La Ferme) : 4 629 inscrits
Justar Tolbize/Buisson Léopold (OPR), Brejet Louis/Marilyne Legoff (FPR), Gaëtan Jabeemissar/Jennifer Lamvohee-Ravina (MR), Joseph Vivian Roussety /Mary Rosemay Louis (MIR).

Returning Officer : Ahmad Moolna.

N° 2 (Maréchal) : 3 982 inscrits
Fernando Augustin/Lamvohee (OPR), Louis-Clarel Bégué/John Milazar (FPR), Joseph-Christian Agathe/Jean-Daniel Spéville (MR)

Returning Officer : Mehdi Choony.

N° 3 (St-Gabriel) : 5 238 inscrits
Rose-Marie Franchette Gaspard-Pierre-Louis/Jean-Rex Ramdally (OPR), Arlette Perrine-Bégué/Anthony Prosper (MR), Jean Macdonald Milazar/ Jean-Gérard Prosper (FPR), Rijobert Botsoa /Marie-Noëlle Pierre (MIR).

Returning Officer : Karuna Devi Gunesh-Balaghee.

N° 4 (Baie-aux-Huîtres) : 4 232 inscrits
Simon-Pierre Roussety/Richard Payendee (OPR), Joseph-Alex Nancy/Jovany Étienne(MR), Joseph Henderson Raffaut/Jean-Alex Flore (FPR).

Returning Officer : Prameeta Devi Goordyal-Chitoo.

N° 5 (Port-Mathurin) : 5 189 inscrits
Ismaël Vallimamode/Marie Rose de Lima-Édouard (OPR), Marie-Thérèse Clair-Brault/Louis-Ange Perrine(MR), André-Lélio Roussety/Joseph Clarence Perrine(FPR), Angela Louis/Mooten Louis (MIR).

Returning Officer : Ourveena Topsy-Sonoo.

N° 6 (Grande-Montagne) : 4 506 inscrits
Louis-Serge Clair/Louis-Daniel Baptiste (OPR), Marie-Linsay Castel/Marie-Annecie Larose (MR), Réné Casimir /Jean-ChristopheÉdouard (FPR), Marie-Rosinette Hortence/Richarno Agathe (MIR).

Returning Officer : Carol Green-Jokhoo.



Haut de la page

27 janvier au 02 février 2012